top of page

Les femmes au coeur de la ville.



Le 8 mars 2024 avait lieu le vernissage du projet « Les femmes au cœur de la ville » du Studio Le Point Rose. Les lecteurs attentifs auront remarqué que ce vernissage se déroulait la journée internationale des droits des femmes et ceci, n’est pas une coïncidence. Cette exposition se voulait avant tout un hommage aux femmes œuvrant dans les organismes communautaires et culturels de Granby. Bien qu’il ne s’agissait pas de notre but initial, c’est notre recherche qui nous a poussé vers cette direction. Lorsque nous nous sommes aperçus qu’organisme après organisme était dirigé par des femmes, nous nous sommes intéressés de plus en plus et finalement, nous avions trop d’exemples inspirants pour qu’il ne s’agisse que d’une petite partie de notre exposition. Un peu comme le nom de l’exposition, les femmes sont rapidement devenues le cœur de notre exposition. Une fois la ligne directrice trouvée, les différentes étapes de créations se sont succédé à une vitesse étourdissante. Nous avons tout d’abord écrit aux différents organismes de la région qui avait à leur tête, une femme. Ayant un budget limité, nous avons dû nous limiter à 9 d’entre elles. Par la suite, nous nous sommes assis avec chacune d’elles afin d’apprendre à les connaître et d’en savoir un peu plus sur l’organisme qu’elles représentent. De ces rencontres, 9 textes décrivant leur travail, leurs buts futurs, leurs embûches et leur vision de la place des femmes dans les organismes culturels et communautaires, se sont matérialisés.


Pour l’exposition, l’idée était d’utiliser la photo comme base pour chacune des réalisations, mais en utilisant d’autres médiums pour ajouter une autre couche créative à l’œuvre. Nous avons donc fusionné à la photo des procédés comme la broderie, l’aquarelle et le collage pour ne nommer que ceux-ci. Nous tenions à ce que chaque œuvre soit unique et qu’elles s’inspirent des témoignages que nous avions recueillis lors de nos rencontres.

Que ce soit par la couleur, la pose ou la méthode de création utilisée, une partie importante de l’organisme est représentée dans

l’œuvre. Malgré le grand défi de création, notre plus grand ennemi était le temps. Après avoir reçu la confirmation que le projet allait pouvoir être réalisé, nous n’avions déjà pas beaucoup de temps pour rencontrer toutes les femmes sélectionnées et par la suite créer les œuvres. Nous aurons eu besoin de toutes les minutes qui ont mené vers l’exposition pour être en mesure de tout finir.


Nous tenons également à remercier au passage, toutes les personnes qui sont venues célébrer avec nous lors de notre vernissage le 8 mars. Au-delà du désir de montrer nos créations, l’idée de cette exposition était de rendre un hommage à 9 femmes qui s’impliquent corps et âme dans leur communauté et nous étions très heureux de pouvoir partager ce moment avec vous. Il est également important de souligner la présence d’Andréanne Larouche, députée fédérale et de Denise Tremblay, conseillère à la culture de la ville de Granby qui ont livré des discours touchants et inspirants.


« Les femmes au cœur de la ville » nous aura appris beaucoup sur la place des femmes dans le communautaire et le culturel. Bien que nous ayons réalisé cette exposition pour rendre hommage à ces neuf femmes, c’est nous qui avons été honorés par leur présence et leur implication dans le projet.

Merci à :


Christine Plante du Palace de Granby.

Josée Mailhot du FICG (Festival International de la Chanson de Granby).

Laurie Morin de Atelier 19.

Marie-Ève Houle de la maison des jeunes de Granby.

Sophia Cotton de Entr’elles.

Sarah Boily-Brodeur de L’Autre Versant.

Sylvie Martin de Transition pour Elles

Valérie Brodeur de Vie Culturelle et communautaire de Granby.

Diane Dumont de l’Association Granby pour la Déficience Intellectuelle et

l’Autisme.

14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page