top of page

La naissance de Gabrielle.

Dernière mise à jour : 14 sept. 2023



Nous sommes le 10 mai 2023, il est présentement 12h25 dans une salle d'accouchement de Granby. Si nous n'étions pas si habitués, personne ne pourrait se douter qu'un miracle allait se produire. Geneviève et Jean-Philippe ont un dernier tête-à-tête avant que leur vie change complètement. Un repas romantique composé de Jell-o rouge et de bouillon de poulet. En guise de chandelle, le couple est éclairé par les néons accrochés au plafond de la salle. 23 minutes se sont écoulées depuis l'arrivée de la photographe qui, tranquillement, commence à documenter le moment à l'aide de son appareil. Le travail commence doucement et l'infirmière confirme que la petite Gabrielle prépare son entrée dans le monde. Gabrielle, bien qu'elle n'ait pas encore vu le monde extérieur, a déjà la trame sonore des premiers moments de sa vie. Préparée par ses parents, la première chanson se fait entendre.




James Arthur, Say you won't let go, 13h02: La première chanson se fait entendre et invite Gabrielle à rejoindre les parents qui ne peuvent plus attendre. Les visages qui étaient détendus sont maintenant habités par la douleur et la peur de l'inconnue. Jean-Philippe ne peut que regarder, impuissant, sa douce moitié qui, en douleur, indique aux membres du personnel, de ne pas la toucher.


N’étant pas son premier accouchement, elle sait ce qui doit être fait pour s'assurer de pouvoir accueillir sa fille dans ses bras. Bien que la douleur dans son visage soit visible, c'est la détermination que l'on peut lire dans ses yeux. Dans ses yeux, on peut y voir la force d'une femme.


Shania Twain, From this moment, 13h32: Le docteur vient percer les eaux pour accélérer le processus et aider Geneviève dans son travail. La douleur grandit rapidement. Elle tente tant bien que mal de résister, mais à un certain moment, elle doit se rendre à l’évidence. La douleur est insoutenable.

À 13h44 elle demande une épidurale qui lui sera refusée puisque selon le docteur, l'accouchement ne durera pas assez longtemps pour qu'elle puisse faire effet. La douleur qu’elle ressent depuis plusieurs minutes prend alors tout son sens. L’enfant est à quelques instants de se montrer le bout du nez. Peut-être est-ce le sentiment de voir la ligne d’arrivée, ou simplement l’empressement de tenir sa fille dans ses bras qui l’envahit, mais une dose de courage et de force envahit Geneviève.


Taylor Swift, Everything has changed, 13h55: En une poussée, Gabrielle fait finalement son entrée dans le monde. Après 9 mois d'attente, les parents peuvent enfin la regarder. L’attente aura été longue et interminable, mais à ce moment, ça semble si peu comme prix à payer pour créer la vie. La douleur disparaît. Un silence s'installe. L'amour est au premier regard et sera éternel. Lorsque la terre cessera de tourner, l'amour des parents perdurera. Il y aura des moments plus difficiles, quelques crises, mais le lien créé en ce 10 mai 2023, ne se brisera jamais.



203 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page